Le Brexit

Article écrit lors du festival Expresso, les 4 et 5 juin 2016 à Paris. Le référendum n’avait pas encore eu lieu.

 

Et pourquoi pas ? Après-tout, qui a envie de voir rester au sein de notre union sacrée ces fanfarons de british prétentieux. Le Royaume-Uni est à l’Europe ce qu’est l’eau de javel au café. D’un point de vue, qui souhaiterait aller dans un pays plus humide encore que le Congo ? Imaginez-vous : «Bienvenue au Royaume-Uni : pluie 24h/24 et 7jours/7 quel bonheur ! ». Pour se démarquer de nous ces rosbeefs n’ont rien trouvé de mieux que d’inverser les sens de circulation en roulant à gauche, pathétique… Fidèles à leurs particularités patriotiques ces autochtones isolés restent bêtement conservateurs en gardant une monnaie dont personne ne connait ni la valeur, ni le symbole… Un comportement maniéré et hautain qui les rend insupportables à la longue (on sait ce qu’on dit on en supporte deux à la rédac en permanence…). Le Britannicus journal au nom à consonance britannique en est le parfait exemple, sont-ils normaux ? Mais bon au fond qui peut être normal pour aller à Expresso… ?
          Image1

Rappelons aussi que ce « pays » est sûrement l’un des moins démocratiques d’Europe. Qui se souvient de l’élection de la Reine Elisabeth ? Sûrement pas moi ! Et surtout, ils ont brûlé notre chère Jeanne D’Arc. « Au s’cours » dirait le plus poussiéreux défenseur du peuple Franc (après le Général De Gaulle : 1m96 on ne rivalise pas et puis, c’est notre lycée) ! Waterloo ce n’était pas du jeu, une vieille tricherie typique d’un pays de tricheurs ! Notre cher Napoléon fût le premier à l’avoir compris à son plus grand dam. Même leur Premier ministre possède un compte au Panama ! De toute façon ils ne sont jamais sûr d’eux, ils finissent toujours par revenir, toutefois avec quelques incohérences géographiques : partir de Dunkerque pour revenir en Normandie… Espérons qu’à ce rythme ils ne finissent pas en Amérique du Sud !

 

Les deux réacs’

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *